Dans ce contexte, l’invention de la sexologie par William Masters et Virginia Johnson modifie considérablement les perspectives de traitement. En effet, la sexologie apporte une contribution majeure à la compréhension de la physiologie et de la psychologie des réactions sexuelles [23][23] William Masters et Virginia Johnson, un gynécologue.... Contrairement aux systèmes explicatifs précédents, l’intérêt pour les problèmes sexuels est ici central. La différence principale dans la compréhension de l’origine des troubles sexuels réside dans l’unité à considérer. Ce n’est plus l’individu qui doit être l’objet du soin mais le couple. Les problèmes sexuels sont considérés comme étant ceux de la cellule conjugale et ne sont en aucun cas des problèmes personnels de l’un ou de l’autre des partenaires. Le traitement consiste alors en la prise en charge du couple, dont l’activité sexuelle est observée par un couple de thérapeutes. La sexologie prend en charge le problème de l’impuissance et développe un traitement spécifique. W. Masters et V. Johnson rapportent des taux de succès variant de 74 % chez les impuissants secondaires à 60 % chez les impuissants primaires [24][24] C. MORMONT, « Théories et traitements... », thèse .... La constitution d’une véritable théorie de la sexualité par W. Masters et V. Johnson et l’approche sexothérapeutique proposée renforcent l’idée que la cause principale de l’impuissance est d’ordre psychologique.
Les douleurs péniennes représentent l’essentiel des effets secondaires locaux. Elles sont présentes essentiellement dans les suites de prostatectomie totale et chez les diabétiques. Le priapisme est très rare et résulte d’une augmentation intempestive de la posologie. La répétition des injections est rarement responsable de la survenue d’une fibrose caverneuse.
Les médicaments à prendre par voie orale sont souvent prescrits. Proposant un mode de prise « à la demande » pour une utilisation ponctuelle, ou en continu pour un besoin plus quotidien, ils présentent des contre-indications et des précautions d’emploi qu’il est nécessaire de bien respecter. Les effets secondaires de ces médicaments sont liés à leur mode d’action, et le médecin choisit telle ou telle molécule en fonction de son patient.
Envisagez la prise d’un médicament pour améliorer les érections. Certains médicaments accroissent le débit sanguin au niveau du pénis si on les prend une heure avant un rapport sexuel. Il s’agit du sildénafil (Viagra), du vardénafil (Levitra) et du tadalafil (Cialis). Informez-vous auprès de votre médecin au sujet des bienfaits et des risques associés à ces médicaments. Ils sont à éviter si vous prenez des médicaments nitrés, comme des comprimés de nitroglycérine pour un problème cardiaque. Ensemble, ils peuvent causer des baisses subites de la tension artérielle.
이 게시물은 남성의 발기 부전이나 성기능 발기 부전을 치료할 수있는 100 % 보장 된 포괄적 인 세부 사항과 약초 치료제를 제공 할 것입니다. 그러나 시작하기 전에 저는이 매체를 사용하여 내외부 모두에게 감사의 뜻을 전합니다. 모든 ase (babalawo Obanifa가 돌아 왔습니다.) 오늘 나는 남성의 성기능 발기 부전이나 발기 부전을 치료하는 방법에 관한 한방 지식에서 세상에 대해 공유 할 것입니다. 발기 부전 치료 자체는 무엇입니까? 발기 부전은 또한 성적 발기 부전이라고도합니다. 남자가 성적 성교 나 성적 활동 중에 성기를 올리거나 유지할 수없는 상태. 발기 부전은 보통 음경이 만족스러운 발기를 얻거나 유지하지 못하게합니다. 발기 부전 증상의 주요 증상은 성적 욕구를 낮추고, 리비도 또는 낮은 성행위.
La verge est constituée de corps érectiles, les corps caverneux, situés sur les côtés. Ces corps érectiles fonctionnent un peu comme des éponges qui se gorgent de sang sous le contrôle d'une stimulation nerveuse. De multiples petits sphincters sont disposés autour des vaisseaux sanguins des corps érectiles, provoquant une ouverture ou une fermeture de ces vaisseaux permettant aux corps caverneux d'augmenter de volume ou bien de se vider. Toutefois, cette fonction érectile ne se commande pas, il s'agit d'un réflexe neurologique indépendant de la volonté influencé par des phénomènes hormonaux et psychologiques. Pour preuve, l'existence d'érections survenant le matin au réveil sans qu'aucune stimulation d'ordre sexuel ait lieu.

Par ailleurs, peu de médecins prennent l'initiative et abordent la question de la sexualité de leurs patients [8, 11]. Contrairement à ce que les patients souhaiteraient, il est rare que le médecin généraliste s'intéresse spontanément à la santé sexuelle de ses patients, même âgés. La mise en évidence de troubles érectiles est pourtant une excellente opportunité pour effectuer un bilan de santé (avec examen clinique complet du patient et d'éventuelles explorations complémentaires, si nécessaire), dans la mesure où la DE est souvent le premier signe d'atteintes cardio-vasculaires, d'un diabète ou d'une dépression. Plus de 30% des patients ayant une DE ignorent leur problème de santé sous-jacent [12] et les prendre ainsi en charge s'inscrit dans une véritable démarche de médecine préventive.
Les plus courants sont la rhinite, les maux de tête, les bouffées de chaleur, des rougeurs au visage, mais le symptôme le plus régulier et le plus inquiétant est sans doute la perte de l’acuité visuelle. Tous les utilisateurs vous le diront, la perte de vision se manifeste presque immédiatement et systématiquement. Ce symptôme est, en particulier, facilement perceptible par tous les hommes qui, en raison de l’âge, perdent déjà régulièrement des points de vision. Les premières hypothèses seraient qu’il se produit comme une crise cardiaque de l’œil, dont les petits vaisseaux supportent mal l’effet vasodilatateur des traitements.
L'impuissance est par définition l'impossibilité à maintenir une érection suffisante à un rapport sexuel. Attention, il ne faut pas confondre l'érection avec l'éjaculation et l'orgasme, qui sont trois éléments biens définis que l'on peut retrouver au cours de l'acte sexuel. L'impuissance concerne l'érection. Au repos, on dit que la verge est "flaccide". La flaccidité n'est donc pas l'impuissance.
The analysis included 228 patients consulting in urology at Marrakech university hospital. The average age of patients was 45 ± 15 years. The main reason for consultation, indicated by 34.4% of patients was lower urinary tract symptoms (LUTS). The prevalence of sexual disorders was generally estimated at 32.9% (95% CI = [29.8%, 40.5%]) and erectile dysfunction in particular from 31.5% (95% CI = [27%, 39, 9%]). The prevalence increased significantly (p < 0.05) with age (37.1% for the age group [50–59] and 40.3% for the [60–70]) after 40 years. The form of moderate intensity was more frequent (41.7%). Among patients with erectile dysfunction, 31, 5% found it “completely unbearable”. However, only 11.8% consulted for sexual dysfunction. Our results show that erectile dysfunction is a common health problem, but rarely discussed by patients. This situation deserves more involvement of health providers in urology in dealing with early diagnosis and adequate management strategy.
Les renseignements contenus sur cette page sont fournis à titre d’information seulement. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser un médicament ou de prendre toute autre décision en cette matière. Le Groupe Jean Coutu (PJC) inc., ses filiales et les pharmaciens affiliés au réseau Jean Coutu n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponible cette information sur ce site Internet.
×