Le romarin est l’un des meilleurs antioxydants dans le monde des plantes. Il protège les lipides polyinsaturés contre le stress oxydatif. Et nous savons aujourd’hui que l’oxydation des lipides à l’intérieur de la molécule de LDL (transporteur sanguin de lipides) est impliquée dans le développement de l’athérome. Il a donc une action préventive contre le développement de l’athérosclérose.

Les hommes étaient entraînés à s’injecter le produit eux-mêmes avant le début de l’essai. Pendant l’essai, d’une durée de six mois, ils devaient noter dans un agenda la fréquence d’utilisation du médicament ainsi que l’évaluation de leur érection (aucune, partielle, complète) et du rapport sexuel après chaque injection. L’activité sexuelle après chaque injection était évaluée (satisfaisante ou insatisfaisante) par l’homme et sa partenaire. Le partenaire avait aussi l’option de ne pas indiquer son niveau de satisfaction (O. LINET et F. OGRINC, « The Alprostadil Study Group... », art. cit., p. 874).
Le terme dysfonction érectile a remplacé, dans les années 1990, le terme impuissance qui pouvait être entendu comme décrivant seulement une dysfonction érectile sévère rendant dans toute circonstance impossible un rapport avec pénétration. L’usage du terme dysfonction érectile rend possible la description d’un trouble plus ou moins sévère (cf. Questionnaires en médecine sexuelle). Le terme dysfonction érectile est la traduction littérale du terme anglo-saxon erectile dysfunction, il y aurait eu avantage à utiliser « insuffisance érectile » à l’image de l’insuffisance cardiaque, respiratoire, rénale… En effet le priapisme, l’érection prolongée récidivante sont d’autres formes de dysfonction érectile. Cependant, la dysfonction érectile (DE) a été consacrée par l’usage et surtout par l’Agence du médicament qui a utilisé cette terminologie pour la description officielle dans le Résumé des caractéristiques du produit de l’indication des traitements de l’insuffisance érectile. Nous conserverons donc dysfonction érectile (DE) dans l’ensemble de ce texte.
L'adénome de la prostate ou hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) est une tumeur bénigne dont la prévalence histologique est extrêmement élevée. Tous les hommes porteurs d'une HBP histologique n'en souffrent pas. La prévalence des troubles urinaires liés à l'existence d'une obstruction cervico urétrale secondaire, ou HBP symptomatique, varie en France de 8% entre 50 à 59 ans jusqu'à 27% entre 70 et 79 ans [7]. Une HBP est souvent retrouvée chez les patients âgés se plaignant de dysfonctions érectiles.
Não estou dizendo que a medicação não é boa, mas os efeitos colaterais da medicação para disfunção erétil são mais do que pouca utilidade. Medicamentos como Viagra, levitra, cialis etc, são muito bons para fazer o pénis ereto para relações sexuais. Como esse tipo de medicação possui a habilidade comprovada de aumentar a entrada de sangue para tecido e músculo dentro do pênis. Mas o uso desses tipos de medicamentos tem muitas desvantagens entre as quais:
Le Rigiscan, qui est un instrument de mesure de la rigidité de l’érection, permet de mesurer l’effet du médicament sur la fonction organique. Cependant, selon le médicament qui est testé et ses propriétés, le Rigiscan permet plus ou moins d’effectuer cette mesure. Prenons les prostaglandines et le sildénafil : les prostaglandines sont un inducteur de l’érection, elles produisent une érection mécanique lorsqu’elles sont injectées; le sildénafil en revanche facilite l’érection, il faut déjà que le mécanisme déclencheur soit en place, c’est-à-dire qu’il suppose un désir préalable. Dans le premier cas, le Rigiscan est un élément important du dispositif de preuve car, quel que soit le désir de l’individu, on peut constater une efficacité de la substance sur la capacité érectile. Dans le second, la simulation visuelle est nécessaire afin de produire un désir, mais elle introduit nécessairement un biais dans l’évaluation. Le Rigiscan n’a donc pas constitué le critère principal pour l’autorisation du Viagra® [65][65] Rapport européen d’évaluation publique, EMEA (Agence....
The most important organic causes of impotence are cardiovascular disease and diabetes, neurological problems (for example, trauma from prostatectomy surgery), hormonal insufficiencies (hypogonadism) and drug side effects. Psychological impotence is where erection or penetration fails due to thoughts or feelings (psychological reasons) rather than physical impossibility; this is somewhat less frequent but can often be helped. In psychological impotence, there is a strong response to placebo treatment.
Éviter le silence, l'évitement. Il doit comprendre qu'il y a une raison à son problème et que s'il l'affronte, il aura de bonnes chances de le régler. L'idéal serait qu'il en parle à sa conjointe pour conserver la complicité. C'est d'ailleurs souvent celle-ci qui l'amène à consulter un psychologue, un sexologue ou un médecin et ainsi à régler son problème.
The FDA does not recommend alternative therapies to treat sexual dysfunction.[24] Many products are advertised as "herbal viagra" or "natural" sexual enhancement products, but no clinical trials or scientific studies support the effectiveness of these products for the treatment of erectile dysfunction, and synthetic chemical compounds similar to sildenafil have been found as adulterants in many of these products.[25][26][27][28][29] The United States Food and Drug Administration has warned consumers that any sexual enhancement product that claims to work as well as prescription products is likely to contain such a contaminant.[30]
« Le champ médical a médicalisé la dysfonction érectile à travers le développement de divers instruments et médicaments et en classifiant l’impuissance comme dysfonction érectile. Ces efforts ont orienté le regard vers les traitements de la dysfonction érectile, indépendamment des causes psychologiques et ont attiré l’attention sur les causes biologiques et sur le Viagra® comme moyen biologique de traiter la dysfonction érectile. » (R. CARPIANO, Passive medicalization..., op. cit., p. 444); « Avec l’aide de l’industrie pharmaceutique, les professionnels des voies génito-urinaires tendent à redéfinir et à représenter comme maladies des pratiques et des manifestations physiques qui n’étaient pas, jusqu’alors, socialement appréhendées en ces termes » (N. BAJOS et M. BOZON, La sexualité..., op. cit., p 35).
Le drainage veineux est assuré par un réseau profond qui draine les espaces sinusoïdes via les veines sous-albuginéales, le corps spongieux via les veines circonflexes et le gland via les veines émissaires. Ces veines confluent vers la veine dorsale profonde puis vers le plexus veineux de Santorini et les veines pudendales qui se terminent dans les veines iliaques internes.
No estoy diciendo que la medicación no es buena, pero los efectos secundarios de la medicación para la disfunción eréctil es más que su poca utilidad. Medicamentos como Viagra, levitra, cialis etc, son muy buenos para hacer el pene erecto para la relación sexual. Debido a que este tipo de medicamento tiene la capacidad probada para aumentar la afluencia de sangre a tejido y músculo dentro del pene. Pero el uso de estos tipos de medicamentos tiene una gran cantidad de desventajas entre las que se encuentran:
Les corps caverneux sont donc les véritables moteurs de l’érection et sont décrits comme des éponges actives, ayant à leur service des artères et des veines, et sous la commande d’un système nerveux non-volontaire. Le dysfonctionnement d’une de ces structures (artères, corps caverneux, veines et système nerveux) peut aboutir à une dysfonction érectile.
Les dysfonctions érectiles touchent 150 millions d’hommes dans le monde et 3,5 millions en France (1). Leurs prévalences augmentent avec l’âge : de 1 à 9 % de 18 à 39 ans, de 2 à 30 % de 40 à 59 ans, de 20 à 40% de 60 à 69 ans et de 50 à 75% au delà de 70 ans (2). La prise charge de ces troubles reste trop peu assurée, d’une part les patients n’osent pas parler de leurs problèmes, et d’autre part les médecins n’abordent pas assez ces questions lors des visites de routine.
×